10 avril 2007

Prison Break

L’autre jour, alors que j’échangeais sur la pluie et le beau temps avec quelques collègues (« Elle a le temps de glandouiller, celle-là ! », pensez-vous très fort. Si, si je le sais, ne niez pas ! En fait, j’étais invitée à une petite sauterie, appelée plus généralement « pot de départ ». Je déteste ce genre de manifestation et pour le coup, je n’avais pas du tout envie, là, de fêter le départ d’une collaboratrice précieuse. Mais bon, mon chef et le champagne ont eu raison de moi. Bref.)

Donc l’autre jour, alors que la conversation s’orientait vers le rayon puériculture (oui, je sais quand on a un bébé de six mois, on ne peut s’empêcher de vous aborder en vous parlant de poussette ou en vous demandant votre avis sur les tailles de couches, c’est un peu pénible, il est vrai, mais parler de sa 8ème merveille du monde, c’est assez plaisant tout compte-fait.), je révélais sans ambages que j’avais fait l’acquisition d’un parc.

Oups. La boulette.

La conversation aurait dû durer deux minutes, soit le temps de répondre à la question « ça va ? le petit nounours  ne rampe pas partout ? » et en fait, je ne sais pas ce qui m’a pris de m’épancher sur le sujet, mais ma phrase à fait l’effet d’une bombe. Un véritable « coming-out », avec à coup sûr, une place de choix dans la logorrhée matinale des commères de l’étage.

« Quoi !!!!!!!!! Tu oses « enfermer » ton fils ? Si jeune ? Le pauvre… »

« Oh la la, je ne sais pas comment tu fais. Moi je n’ai jamais pu mettre mes petits dans une cage… »

C’est là que j’ai commencé à regarder mes chaussures et à ressentir une grande solitude.

L’image de collègue discrète, juste et loyale, que je m’étais forgée de longue date venait tout simplement de s’écrouler en cinq minutes.

J’ai tenté à plusieurs reprise de justifier mon choix, arguant, dans un discours ultra-sécuritaire (je m’étonnes moi-même parfois), de la difficulté de vaquer à quelques tâches ménagères avec un bébé dans les bras.

En rentrant dans mon doux foyer, envahie par le doute, j’ai tout de même observé attentivement le petit Nounours qui s’ébattait dans son parc, s’agrippant aux barreaux pour les mordre (avec sa seule et unique dent), rampant pour attraper ses jouets et laissant choir chaussettes et hochets par dessus bord.

Je n’ai pas eu l’impression que mon bébé soit particulièrement malheureux. Il faudra probablement qu’on en reparle quand l’adolescence s’emparera de ce petit bonhomme…

Si j’avoue à ces mères-la-morale, que je n’ai allaité que six semaines, vous croyez que je suis bonne pour une explication dans le bureau d’un inspecteur de la Direction des Affaires Sanitaires et Sociales ?

Posté par elizadoolittle à 16:01 - Commentaires [8] - Permalien [#]


Commentaires sur Prison Break

  • l'inspecteur

    vient de lire ton blog et est deja en train de remplir son rapport

    J'espère pour toi que tu es contre la fessée et pour l'echarpe de portage pour pouvoir te sortir de ce mauvais pas.

    Posté par mariel75, 10 avril 2007 à 21:47 | | Répondre
  • :-)

    bon ben suis mal barrée alors... je suis peut-être un pe trop réac de ce point de vue là... (la fessée,je coise les doigts pour ne pas avoir à l'utiliser...)

    Posté par holly, 10 avril 2007 à 22:05 | | Répondre
  • Bonne description de ton moment de solititude!!J'y étais presque! )
    J'avoue que la propension des "gens" à se mêler de la vie d'autrui... pour en plus dire des inepties me déconcerte et finalement... m'amuse car on peut se demander jusqu'où peut aller la "bétise" humaine.
    Bon week-en à toi et à ton p'tit loup!

    Posté par Magalie, 14 avril 2007 à 12:13 | | Répondre
  • Ah, je comprends ce moment de solitude, oui, oui!! Quand on a fait ses choix et que les gens se mêlent de te faire la moral ou te dire ce qui est mieux pour Ton gamin.....
    Si ça peut te consoler, moi, c'est ds l'autre sens!!j'ai allaité presque un an mes 2 loupiots et on m'a critiqué..Mon grand ne va que rentré à l'école cette année, à 4 ans et on me regarde de travers ds la rue!!Même la directrice de l'école..j'ai cru qu'elkle allait me mettre la DDASS sur le dos..hihihi!! Alors tu vois, on ne peut jamais plaire à tt le monde!! Mais c'est toi la maman de ton petit....et pas les autres!!

    Posté par aleth, 15 avril 2007 à 16:08 | | Répondre
  • euh, désolée pour les fautes d'inattention...la moralE, que rentrER etqu'eLLE

    Posté par aleth, 15 avril 2007 à 16:10 | | Répondre
  • :-)

    @ aleth : en effet on ne peux pas plaire à tout le monde.
    J'évolue dans un milieu gauchiste, nouvelle éducation and co. Si j'adhère à un certain nombre d'idées, je suis plutôt de la "vieille école" quant à l'éducation des enfants (celle que m'a donnée ma Maman tout bêtement).
    Et quand j'en parle, ça fait un peu désordre.
    Pour l'allaitement, il y a des "extrêmistes" dans les deux cas : l'important est de faire comme on le sent.

    Posté par holly, 16 avril 2007 à 16:41 | | Répondre
  • Le poulpy a été parqué dans les deux sens du terme et l'est encore par momrnt !

    Et oui avec deux enfants (des garçons un peu, comment dire, zébulonesques ?!), la nounou trouve assez pratique en cas de méga-bêtise de mettre le coupable à l'isolement (tu parles d'un isolement il la voit à l'autre bout de la pièce et le N° 2 en profite pour venir faire des singeries à l'autre au travers des barreaux) !!! Si tu veux, je passe au Monop' chercher quelques sandwichs, chez Picard faire un plein de glaces et on part en taule ensemble ???? LOL !

    Posté par poulpy, 25 avril 2007 à 17:57 | | Répondre
  • J'ai pensé à toi aujourd'hui

    C'était la journée "sans fessée"... LOL!!!!!

    Posté par holly, 30 avril 2007 à 18:47 | | Répondre
Nouveau commentaire